Séance 2 : Le cycle naturel de l’eau

En attendant la deuxième intervention de Karine, nous avons fait des expériences en classe pour comprendre les changements d’état de l’eau.

DSC02445 blog

Karine a commencé l’atelier en nous parlant de la répartition de l’eau sur Terre : La Terre est composée d’eau à 70 % et de continent à 30 %.


Où se trouve l’eau sur Terre ?

Nous nous sommes répartis en 5 groupes. Chaque groupe devait ranger par catégorie des images d’endroits où il y avait de l’eau. On avait commencé à faire une liste tous ensemble en classe mais on en avait quand même oublié !!!

DSC02446 blog  DSC02450 blog  DSC02456 blog
Certains élèves ont fait un classement en séparant l’eau liquide de l’eau solide.
D’autres groupes ont classé les images en deux catégories : eau salée et eau douce.

Nous avons appris que l’eau salée représentait 97 % de toute l’eau sur Terre et qu’il n’y avait seulement que 3 % d’eau douce ! On a fait ensuite une affiche en classe pour ne pas l’oublier.

La cycle de l’eau dans la nature :

Il y a très peu d’eau douce sur Terre mais il y en a toujours… Elle doit se renouveler…. Mais comment ?
Chaque groupe avait une grande affiche aimantée et devait y placer le vocabulaire spécifique : évaporation, condensation et précipitations puis ruissellement et infiltration.

DSC02457 blog  DSC02459 blog  DSC02461 blog
Karine nous a apporté une maquette pour qu’on comprenne bien : elle y a placé le soleil, Anna a du souffler pour représenter le vent et faire se déplacer le nuage de Goutedo.
DSC02466 blog  DSC02465 blog

Le nuage s’est arrêté sur les montagnes. Karine, aidée d’Elie, a versé de l’eau pour représenter les précipitations. Nous comprenons mieux la notion de cycle.


Expériences réalisées en classe : Qu’est-ce qui fait que l’eau ruisselle ou s’infiltre ?

DSC02470 blog

Cheik a versé de l’eau sur des cailloux : l’eau s’est écoulée rapidement.
Rihem a tenté l’expérience à travers du sable : l’eau s’est infiltrée lentement.
Fatoumata a versé de l’eau sur de la terre : l’eau s’est infiltrée aussi.
Kellya a testé l’argile : l’eau ne s’infiltre pas, elle reste au-dessus.

DSC02471 blog  DSC02472 blog
Grâce aux expériences réalisées, on a compris que dans le cycle naturel de l’eau, après l’étape des précipitations, il y a deux possibilités :
-      L’eau s’infiltre si le sol est perméable (cailloux, sable, terre…),
-      L’eau ruisselle si le sol est imperméable (argile).
Dans tous les cas, l’eau retourne dans la mer et là le cycle recommence à l’infini.

Laisser un commentaire

0
les conditions d'utilisation.

Commentaires

  • pas de commentaires